Actualités

CNRD 2019 : intervention de C. Gaidry

CNRD 2019 : Intervention de Colette Gaidry,

présidente du Comité du concours pour la Haute-Saône

 

Mercredi 30 janvier, Colette Gaidry, professeur d’histoire à la retraite et actuelle présidente du Comité du concours pour le département de la Haute-Saône, est venue au lycée pour présenter aux élèves de 1S2 la thématique de cette année.

Le sujet du concours de la Résistance et de la Déportation s’articule pour cette année scolaire autour du thème : Répressions et Déportations en France et en Europe 1939-1945. En partant de cette vaste thématique, Colette Gaidry a exposé durant deux heures les parcours de Haut-saônois résistants, et plus particulièrement des figures du bassin Graylois.

Les élèves ont ainsi pu découvrir en autres l’histoire de Michel Terreaux, engagé dans une filière d’évasion en 1942 à l’âge de 16 ans et arrêté le 20 juin 1943 alors qu’il tentait de rejoindre Londres par la frontière espagnole. Transféré au camp de transit de Compiègne d’où partaient les convois de résistants déportés vers l’Allemagne, il est mort asphyxié dans le wagon métallique qui le transférait vers le camp de concentration de Buchenwald. Une rue de Gray porte aujourd’hui son nom.

L’histoire de Louis Brulé, propriétaire de l’hôtel du Lion d’Or à Champlitte les a aussi marqués. Entré en résistance en 1942, son hôtel est un lieu de contact pour les résistants FTP. Il cache aussi des prisonniers évadés, des réfractaires au STO et des maquisards.  Il est arrêté sur dénonciation le 16 mai 1944 puis déporté au camp du Natzweiler-Struthof en Alsace avant d’être envoyé à Dachau puis Haslach et Vaihingen où il meurt le 5 mars 1945. A la libération, son épouse avait cousu une robe tricolore avec la croix de Lorraine pour sa fille (visible au Musée de la Résistance de Besançon) et celle-ci la portait avec espoir chaque fois qu’un convoi de déportés rapatriés s’arrêtait en gare de Chalindrey.

Colette Gaidry a aussi évoqué les équipes de sabotage de Julien Dubois, du mouvement « Libération Nord » de Belfort. Originaire de Poyans, il a recruté des volontaires autour de Champlitte et Gray. Entre juin et septembre 1944, environ 30 opérations de sabotage ont été menées par son groupe. Lors de l’une d’elles, le 30 juillet 1944 à Mirebeau-sur-Bèze, Robert Garnier du village d’Essertenne est grièvement blessé. Emmené à la Gestapo de Dijon il est torturé et décède quelques jours plus tard sans avoir parlé.

D’autres figures de la résistance haut-saônoise ont été illustrées par un diaporama et le récit de Colette Gaidry. Ce fut le cas d’Odile Bogé de Port-sur-Saône, agent de liaison du colonel Fabien, arrêtée le 16 novembre 1943 et déportée Nacht und Nebel (destinée à disparaître sans laisser de trace) en Silésie puis à Ravensbrück, camp de concentration pour femmes., et dans un kommando dépendant du camp de Flossenbürg.  Elle est libérée par les Canadiens le 7 mai 1945 et apprend à son retour que son frère Jean, résistant lui aussi, a été fusillé par les Allemands.  

La lecture de la lettre de Bernard Maître, fusillé à la Combe Freteuille à Vesoul le 16 février 1944, et les photographies du jeune Lucien Berthel à son retour de déportation alors qu’il avait été arrêté lors de la répression du maquis de Chérimont (https://asso-buchenwald-dora.com/berthel-lucien-1927-2018-klb-74515/) ont aussi été des exemples marquants.

L’exposé s’est clôturé sur l’évocation des deux monuments de Vesoul consacré aux souvenirs des résistants et des déportés.

Nous remercions Colette Gaidry pour la richesse de son intervention.

monument-de-la-resistance
Lucien-Berthel
carte-des-camps
monument-de-la-resistance Lucien-Berthel carte-des-camps

Ludivine Krattinger-Couturier, professeur d’histoire.

Lycée Cournot

A propos

Situé au centre ville de Gray, le Lycée Cournot accueille près de 900 élèves de la seconde au BTS dans un cadre agréable et verdoyant depuis 1585. 

Bacs généraux, bacs technologiques ou bac professionnel, le Lycée Cournot offre une large palette d'enseignements obligatoires ou facultatifs à ses élèves.